Pourquoi est-ce si difficile d’investir au Cameroun ?

En tant que yaoundéens et vivant à Yaoundé, nous constatons que le terme investir effraie beaucoup de gens ici dans la capitale et nous pouvons même dire dans tout le Cameroun (légère exception pour les habitants de la ville de Douala qui sont un poil plus entreprenants). Le Cameroun est un pays dans lequel on ressent de plus en plus la pauvreté à travers l’inflation excessive des produits de consommation et la croissance exponentielle de la population. Puis, il est assez difficile de créer un super investissement rentable du jour au lendemain et cela pour plusieurs raisons :

1) Les relations entre la famille et la diaspora : La plupart des camerounais d’origine qui habitent loin de leur pays souhaiteraient parfois investir au Cameroun, y envoyer de l’argent afin de le fructifier et aider de ce fait les membres de leurs familles. Ils se heurtent au problème de non-volonté d’investir de la part de leur famille, la famille estime que leurs hôtes qui vivent loin gagnent assez d’argent et qu’il n’est pas nécessaire que la personne en recherche encore plus. C’est pour une de ces multiples raisons qu’il est difficile de faire confiance à un cousin ou membre de famille qui est sur place, l’expérience a montré que dans la majorité des cas, ils bouffent l’argent qui est envoyé. Les camerounais n’imaginent pas une seule seconde la réalité quotidienne que vivent leurs frères qui sont en occident, cela constitue donc une belle excuse pour voler !

2) Les moyens financiers : Comme nous disions plus haut, il n’y a pas beaucoup d’argent qui circule à l’intérieur du Cameroun, ce qui fait que les jeunes sont obligés de se débrouiller au sens propre du terme. Il faut pourtant de l’argent pour démarrer une activité, et dans le cas où on n’en a pas, c’est très difficile de réellement démarrer quoi que ce soit. Il existe plusieurs associations, ONG et organismes qui allouent des prêts aux gens pour les aider dans leurs investissements. Mais ce ne sont jamais des prêts qui seuls permettent de monter une structure colossale ; en effet il faut toujours avoir son capital propre avant de se tourner vers ces structures.

3) La mentalité bureaucratique héritée des latins : La majorité des camerounais ont été éduqués à aller à l’école pour recevoir des cours conçus par d’autres personnes, réciter ces cours, les restituer, obtenir un diplôme et ensuite commencer à se gratter la tête lorsqu’on se retrouve devant un patron prêt à nous embaucher, simplement parce qu’on n’a pas d’aptitudes pratiques. Il y a beaucoup de gens qui ont des moyens financiers mais ils préfèrent payer des études de fort prix plutôt qu’investir la même somme et au bout du compte gagner cinq fois plus d’argent. Tout cela parce que le camerounais n’a pas été entrainé à prendre d’initiatives.

4) La corruption : On ne le dira jamais assez, ce qui embête au Cameroun dans l’investissement c’est la corruption, il devient de plus en plus difficile d’obtenir des pièces administratives dans les délais légaux et sans mouiller la barbe des gens qui normalement devraient s’en charger gratuitement. Cette situation fait perdre beaucoup d’argent à des investisseurs sérieux, ce qui finit par les décourager, ils préfèrent ensuite fonctionner hors des normes pour éviter de dépenser beaucoup d’argent. Et ça fait que l’Etat encaisse beaucoup moins de fonds qu’il ne le faut.

Il faut avoir les nerfs solides pour investir au Cameroun parce que les mentalités locales ne sont pas très encourageantes, mais c’est toujours possible et envisageable puisqu’il y a beaucoup de gens qui deviennent millionnaires chaque jour et de manière honnête.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...